Joachim Horsley

Catégories : Musique

Via Havana I

MERCREDI 1er AVRIL A 20h30 

« Y a d’la rumba dans l’air Le smoking de travers ». (Y a d’la rumba dans l’air, Alain Souchon)

Joachim Horsley est un ultra-virtuose du piano.
Il en connaît toutes les ressources, et en invente même de nouvelles.
Il pousse l’instrument dans ses derniers retranchements. Non content de posséder le répertoire classique sur le bout des doigts, d’en maîtriser la technique, d’en dépasser ses pièges, le surdoué américain dirige son orchestre de main de maître, arrange, innove, explore des contrées musicales encore vierges.
On avait connu l’exubérant Liberace (magnifiquement interprété au cinéma par Michael Douglas) et sa maestria clinquante.
Ici, pas de poudre aux yeux ! Rien qu’un bonheur communicatif de faire découvrir la musique des Mozart, Saint-Saëns, Beethoven ou Mahler, autrement.
Le pianiste nous sert un cocktail explosif, digne du Cuba Libre le plus corsé. Sur des rythmes cubains, salsa ou rumba, nous voici tapant du pied ou des mains sur des thèmes très sérieux qu’un Arthur Rubinstein en smoking aurait pu distiller.
Il se dégage de cette entreprise un peu folle, un entrain, un plaisir, qui transportent le spectateur le plus guindé. Deuxième révolution cubaine, toute pacifique celle-ci, Joachim Horsley n’a pour toute ambition que celle de nous distraire intelligemment.
C’est réussi !

 

Piano Joachim Horsley I Basse et contrebasse Damien Nueva Cortes I Percussions Natascha Roger I Batterie et timbales Thomas Bellon

Production
Accès Concert


Tarif Edwige

­