Le livre de ma mère

07 Novembre 2017 20:30
Catégories : Théâtre

MARDI 7 NOVEMBRE A 20H30

« Oh ! l’amour d’une mère ! amour que nul n’oublie !
Pain merveilleux qu’un dieu partage et multiplie !
Table toujours servie au paternel foyer !
Chacun en a sa part, et tous l’ont tout entier ! ».
(Ce siècle avait deux ans, Victor Hugo)

Trente ans de gestation avant que Patrick Timsit accouche de sa mère disparue.

Le géniteur attendait de rencontrer la sage-femme idéale et ce fut Dominique Pitoiset, metteur en scène reconnu pour ses réalisations telles qu’un Cyrano de Bergerac avec Torreton qui conquit le public, la critique et Timsit.

L’oeuvre d’Albert Cohen se veut dialogue intime entre un fils orphelin et la mère qu’il a perdue. Dialogue à sens unique, l’enfant parle à/de sa mère.

Il évoque et provoque l’émotion.

L’écriture est sans fard, « comme on respire », donc vraie.

Oublié le comique grinçant et cynique aux réparties cinglantes.

Laissé de côté l’acteur de comédie.

Patrick Timsit ne joue plus, il vit. Il vit ce deuil comme si c’était le sien.

Qu’on le voit, qu’on l’écoute, c’est à peine s’il s’en aperçoit tant l’oeuvre exige qu’il soit tout à elle.

Le fils s’en veut de n’avoir pas été plus fils qu’il ne fut. Le temps passé sans cette mère adorée peut-il se rattraper ?

Le comédien, comme l’écrivain, le croient.

Et nous, le public, friand d’histoires d’amour, nous nous trouvons happés par les sentiments car l’amour le plus fort a toujours été maternel.

Le tour de force de la mise en scène est d’avoir su inventer une solitude

à laquelle participe une salle comble.

Tarif Bonbon

Le Livre de ma mère
est édité
aux éditions Gallimard

Texte
Albert Cohen
Mise en scène
Dominique Pitoiset
Avec
Patrick Timsit

Production
Les Visiteurs du Soir, Paris
Coréalisation
La Compagnie Pitoiset, Dijon

Remerciements à la
Fondazione Giorgio Cini onlus, Venise

­