Galilée

Catégories : Théâtre

I D'après Bertolt Brecht I Lazare Herson-Macarel I

MARDI 3 DECEMBRE A 20h30

« Et pourtant elle tourne ! » (Citation apocryphe de Galilée)

Bertolt Brecht, l’auteur de la pièce La vie de Galilée illustrait à travers elle sa théorie théâtrale de la distanciation.
Il voulait que le spectateur, dégagé de l’histoire, ne s’intéresse qu’à la manière dont elle se déroule.
La psychologie des personnages, leur vérité, leurs faiblesses ne s’encombraient plus des péripéties.
Le spectateur, sachant que Galilée avait raison, ne se laissait pas prendre aux atermoiements, aux errances et aux erreurs des contradicteurs du physicien. Lazare Herson-Macarel, et avec lui la troupe De la jeunesse aimable, venus la saison dernière avec un remarqué Cyrano, a pris la décision de remanier, sans la trahir, la pièce de Brecht.
Avec un didactisme nécessaire, il actualise les problèmes soulevés. L’inquisition qui barrait la route du savant trouve son écho à notre époque. Les radicalismes, les violences dues aux croyances, les risques planétaires enveniment les discours humanistes des nouveaux Galilée. La réécriture de la pièce, comme le préconisa Brecht, tire l’oeuvre de son XVIIème siècle obscurantiste pour l’exposer au soleil du XXIème.
Ce Galilée, devient essentiel. Travail courageux et très réussi, Galilée nous devient presque contemporain. Sa lutte pour la vérité rencontre de nouveaux opposants et nous savons bien qui a tort dans l’histoire.

 

Texte et mise en scène Lazare Herson-Macarel I Avec Céline Chéenne, Emilien Diard-Detoeuf, Joseph Fourez, David Guez, Morgane Nairaud (distribution en cours) I Scénographie Margaux Nessi I Costumes Juliette Seigneur I Lumières Jérémie Papin I Musique Grégoire Letouvet I Collaboratrice artistique Chloé Bonifay 

Production
Compagnie de la jeunesse aimable I Coproduction Le Tangram, Scène Nationale d’Evreux, Théâtre de la Coupe d’Or, Rochefort

Photographie Maxence & Jonas

Conseillé dès 12 ans

Tarif Détente

 

­